Tuesday, December 28, 2010

Monday, December 27, 2010

LES MUSICIENS DE SAINT-JULIEN

Founded by François Lazarevitch in 2005, the ensemble Les Musiciens de Saint-Julien takes its name from the Confrérie Saint-Julien-des-Ménétriers, an important musicians’ guild, founded in Paris in the Middle Ages. From the early fourteenth to the late eighteenth century, the guild brought together musicians who were also dancers, who performed music of oral tradition as well as written compositions, and embodied the sacred union of music and dance.

With the same curiosity Les Musiciens de Saint-Julien explore little-known repertoires, such as those of the airs de cour (“Et la fleur vole”), early Scottish music (“For ever Fortune”) and brunettes (“À l’ombre d’un ormeau”), as well as works from the «great repertoire », written by composers such as Lully, Charpentier, Bach and Telemann. Natural musical phrasing, instrumental colour and the spirit of the dance are always of vital importance. The ensemble takes part in dance performances (“Métamorphose(s)” with the Baroque dance company L’Eventail, directed by Marie-Geneviève Massé) and theatre performances (“Monsieur de Pourceaugnac” by Molière and Lully, with the company Les Malins Plaisirs, director Vincent Tavernier).



Friday, December 24, 2010

MARTIN HELMCHEN

En l’espace de quelques années, le jeune pianiste allemand Martin Helmchen s’est bâti une solide réputation avec son style à la fois virtuose et épuré. Lauréat de deux trophées « Echo Klassik » et du « Prix du Crédit suisse pour les jeunes artistes », il a déjà joué avec les orchestres les plus prestigieux : le philharmonique de Vienne, l’orchestre symphonique de Berlin ou l’Orchestre philharmonique de la NHK au Japon. La musique de chambre est son domaine de prédilection – une passion insufflée par Boris Pergamenschikow. Il se produit régulièrement avec Heinrich Schiff et Marie-Elisabeth Hecker, mais aussi Gidon Kremer, Christian Tetzlaff, Sharon Kam, Juliane Banse, Julia Fischer et Sabine Meyer. Une forte personnalité musicale, précoce, qui mêle à merveille sérieux et légèreté.

Thursday, December 23, 2010

Friday, December 17, 2010

ACCORDONE VIDEOS

Guido Morini and Marco Beasley founded Accordone in 1984, motivated by a great passion for the music before Bach, for original instruments and for a new musicological approach to problems of interpretation. At the heart of their work is Italian music for voice and basso continuo from the 16th and 17th centuries..
Inspired by the values, poetics and capabilities of early musicians, Accordone paves a new path in interpretation. With vitality and competence, they present to large audiences pieces once considered enjoyable only for specialists and musicologists. Particular attention is given to the theatrical element: the concert is transformed from a simple container of musical pieces to a musical and dramatic event, based often on a theme or story.
 The Videos..

Thursday, December 16, 2010

CANON

CANON

MARIINSKI THEATER ''THE TROYANS''

Berlioz’s epic opera “Les Troyens” is regarded as his most ambitious and powerful work. Staging the demanding and tragic performance is a real challenge! It took the Mariinsky Theater several years to bring the masterpiece together in Russia’s hub of classical music, St Petersburg.
 

Thursday, December 9, 2010

DANSES



http://www.vuvox.com/collage/detail/033804fe46

''PROΜENADES''

Promenades
creation 2009 la nouvelle compagnie

avec le soutien de la ville de niort, conseil general des deux-sevres, le festival impulsions femmes, l’espace tartalin, le moulin du roc

danse : helene blanck
sculpture : claude besson
musique : gael ascal
lumiere : pierre papot

realisation wilfrid berger

merci À la baf, pour l’instant, autour de la sculpture et toutes celles et ceux qui ont participe activement À la mise en oeuvre de promenades




Classical Connect - Free classical music online

Tuesday, December 7, 2010

Thursday, December 2, 2010

NICCOLO PAGANINI

Niccolò Paganini (1782 – 1840)

Violin Concerto No. 1 in D major, Op. 6

Hilary Hahn is making history as we speak: this classical music recording puts her among the top violinists in the world.

An astonishing performance unlike any existing one, especially with
regard to form, intonation and musical insight of the violinist.


 Hilary’s lyrical personality is heard throughout the performance, right
from the beginning. Compare her entrance (some 3 minutes into the first
movement, after an introduction from the orchestra) to Salvatore
Accardo’s:


read and listen..

Saturday, November 27, 2010

The Great Fugue played by the Diotima Quartet among the patients of a mental hospital


The Great Fugue by Beethoven is one of his greatest achievements, one of the most powerful scores ever written for a string quartet. He composed it at the very end of his life, while he was completely deaf, and desperate.


The music seems first to be very hard and tortured but it countains also a very powerful feeling of joy and liberation. That is why we wanted to film this performance among the patients of a mental institution, Sainte Anne, in Paris.


CREDITS
Directed and edited by Antoine Viviani
Camera Operators - Javier Ruiz Gomez, Yvan Schreck
Sound operators - Philippe Petit, Celine Grangey
Music advisor - Edouard Foure Caul Futy
Providences 2009 All rights reserved

Monday, November 22, 2010

Sunday, November 21, 2010

"Still, still, still, weil's Kindlein schlafen will

Still, still, still, weil's Kindlein schlafen will.
Die Englein tun schön jubilieren, 
bei dem Kripplein musizieren.
Still, still, still, weil's Kindlein schlafen will. 

2. Strophe
Schlaf, schlaf, schlaf, mein liebes Kindlein, schlaf.
Maria tut es niedersingen,
ihre große Lieb darbringen.
Schlaf, schlaf, schlaf, mein liebes Kindlein, schlaf.


Das Lied..
Classical Connect - Free classical music online

Friday, November 19, 2010

Finale de concours de violon Long-Thibaud : 3e partie

Créé en 1943, le concours Long-Thibaud a pour ambition de susciter de jeunes vocations et de couronner des artistes en devenir. Ce projet qui a vu le jour pendant la guerre a doit sa naissance à la pianiste Marguerite Long et le violoniste Jacques Thibaud.

L’édition 2010 du concours de violon Long-Thibaud a lieu du 6 au 15 novembre 2010, sous la présidence du jury de M. Dévy Erlih, violoniste et chef d’orchestre. Au départ ce sont huit garçons et dix filles venus de Corée du Sud, France, Japon et Roumanie, qui s’affrontent en doubles croches pour remporter l’un des prestigieux prix du concours. La finale réunit les cinq derniers candidats, qui interpréteront par exemple Brahms, Chostakovitch, Beethoven ou encore Saint-Saëns.

[edit : c'est cette candidate, Solenne Paidassi qui a remporté le premier prix !]

Programme détaillé :

Solenne Paidassi (France) interprètera :

Klaus Huber : « Intarsimile » pour violon solo

Ludwig van Beethoven : Sonate N°6 (Op.30 N°1)

Camille Saint-Saëns : Havanaise

Igor Stravinski : Divertimento
Artistes : Solenne Paidassi (violon) • Réalisateur : Philippe Beziat • Cadreurs : Marine Tadie, Ludovic Plourde • Son : Jean-Pierre Loisil ; Laure Casenave-Péré (ingénieur du son) • Production : Calicot

Saturday, November 13, 2010

SONATA NR 6 PAGANINI

Classical Connect - Free classical music online

BEETHOVEN : MOONLIGHT SONATA

''Beethoven’s “Moonlight sonata”, a name coined by German music critic Ludwig Rellstab after Beethoven’s death, is one of the most widely known classical music pieces, and has been since it was composed some 200 years ago.

But let us examine it more closely and look at the facts surrounding the piece, find past and future musical connections and, of course, compare and choose the best recordings of the sonata.
It is said that Beethoven was inspired to write the sonata while visiting Lake Balaton, located in Hungary..''

Wednesday, November 10, 2010

Saturday, October 30, 2010

Songook Yaakaar, de Germaine Acogny à la Biennale de la Danse

Nul ne contesterait son surnom de "mère de la danse contemporaine africaine" . Germaine Acogny, outre le fait d'être danseuse et pédagogue, a toujours cultivé des liens entre l'Afrique et l'Europe. Elle a notamment fondé l'Ecole des Sables à Toubab Dialaw, proche de Dakar. Ce lieu de formation pour les jeunes danseurs africains favorise les rencontres avec des artistes du monde entier.
 Un même esprit de dialogue et de collaboration est au coeur de Songook Yaakaar.
Au plus proche d'un sentiment, d'une nécessité intérieure, Germaine Acogny danse ses "échos d'Afrique", et pour la première fois se saisit des mots. Avec le désir d'investir le réel, l'actualité, elle s'est entourée d'une sorte de famille idéale présente sous forme de matériaux littéraires, témoignages et complicités de création. Parmi ceux-ci, de grands écrivains sénégalais engagés tant du point de vue de la langue que des réalités sociales, Boubacar Boris Diop et Cheikh Aliou Ndao, mais aussi le chorégraphe Pierre Doussaint, autre "acharné" de la générosité.


Sonata nr. 5 for Violin & Piano Beethoven, Ludwig van



The Concert in audio

Thursday, October 28, 2010

YUSUPOV

Tuesday, October 19, 2010

FRIEDE DER NACHT Musik: Carl Reinecke

Der Tag ist längst geschieden, und von dem Sternenzelt
sinkt tiefer heiliger Frieden herab auf Haus und Feld.
Auf müden Augen linde legt süßen Schlaf die Nacht;
im Kämmerlein beim Kinde hält Gottes Engel Wacht.
Schon hat sein Lied gesungen das Kindlein sanft zur Ruh;
die Saiten sind verklungen, nun deckt er's leise zu.


Thursday, October 14, 2010

Sunday, October 10, 2010

''Vöglein fliegt dem Nestchen zu'' Peter Cornelius

1. Strophe
Vöglein fliegt dem Nestchen zu,
hat sich müd geflogen;
Schifflein sucht im Hafen Ruh
vor den wankenden Wogen.


2. Strophe
Sonne denkt nun auch, sie hätt
lang genug geschienen,
legt sich in ihr Himmelbett
mit den roten Gardinen.


3. Strophe
Vöglein sitzt im warmen Nest,
Schifflein liegt im Hafen,
Sonne schläft schon tief und fest,
auch mein Kind will schlafen.

Saturday, October 2, 2010

DAS WANDERN IST DES MUELLERS LUST

Melodie: Carl Friedrich Zöllner (1800-1860), 1844
Text: Wilhelm Müller (1794-1827), 1818
''Das Wandern ist des Müllers Lust,
das Wandern!
Das muss ein schlechter Müller sein,
dem niemals fiel das Wandern ein,
das Wandern, Wandern
das Wandern, das Wandern..''

           

Tuesday, September 28, 2010

Saturday, September 18, 2010

LIVE!Songook Yaakaar, de Germaine Acogny à la Biennale de la Danse

Nul ne contesterait son surnom de "mère de la danse contemporaine africaine" . Germaine Acogny, outre le fait d'être danseuse et pédagogue, a toujours cultivé des liens entre l'Afrique et l'Europe. Elle a notamment fondé l'Ecole des Sables à Toubab Dialaw, proche de Dakar. Ce lieu de formation pour les jeunes danseurs africains favorise les rencontres avec des artistes du monde entier.
 Un même esprit de dialogue et de collaboration est au coeur de Songook Yaakaar.

Au plus proche d'un sentiment, d'une nécessité intérieure, Germaine Acogny danse ses "échos d'Afrique", et pour la première fois se saisit des mots. Avec le désir d'investir le réel, l'actualité, elle s'est entourée d'une sorte de famille idéale présente sous forme de matériaux littéraires, témoignages et complicités de création. Parmi ceux-ci, de grands écrivains sénégalais engagés tant du point de vue de la langue que des réalités sociales, Boubacar Boris Diop et Cheikh Aliou Ndao, mais aussi le chorégraphe Pierre Doussaint, autre "acharné" de la générosité.

Friday, September 10, 2010

Tuesday, August 31, 2010

http://en.wikipedia.org/wiki/Fra_Diavolo

Fra' Diavolo, la musique des rues du royaume de Naples

Naples, longtemps capitale du royaume des Deux Siciles, et l'Italie du Sud ont toujours été le point de rencontre entre les cultures de l'est et de l'ouest du bassin méditerranéen et successivement les Grecs, Romains, les Arabes, Les Espagnols et les Français ont élu domicile sur cette terre généreuse, au climat aimable et ont laissé leurs héritage culturel pour les générations suivantes. Ce programme s'inspire de la musique populaire d'Italie du Sud, un répertoire oral qui se transmet de père en fils: tarentelles, chansons d'amour, de travail et de la fois, lamentations et danses qui sont l'expression musicale typique de la culture paysanne de cette partie de l'Italie. L'Ensemble Accordone a voyagé sur les routes du Sud et écouté les anciens qui sont les derniers dépositaires de cette tradition. Les pièces de ce programme ont été collectées et témoignent de cette mémoire des chansons anciennes. Pino de Vittorio, chanteur et comédien, s'efforce également depuis longtemps de faire revivre ce répertoire, par ses propres recherches et interprétations.

Le terme "tarentelle" est traditionnellement associé à la morsure de la tarentule, araignée dont le poison est censé produire des convulsions et des délires. A travers la musique, le rythme et la chorégraphie, celui qui se trouve dans un état de "possession" se trouvait guéri. Il s'agit en réalité aussi de cérémonies de passage qui coïncidaient avec les cérémonies religieuses relatives aux événements astronomiques ou aux moments essentiels de la vie paysanne, comme les moissons. La croyance derrière ce rite était que l'araignée responsable de la morsure, où qu'elle soit, se trouvait forcée de danser en même temps que sa victime et que seule la mort de l'araignée par épuisement pouvait libérer le malade de ces crises.

Cette musique n'est donc pas destinée à une écoute passive: c'est une musique qui agit, qui déclenche la dans, qui est curative et sert une fonction sociale. Les meilleurs musiciens voyageaient de village en village pour guérir les maladies. A travers ce rituel musical et magique, on retrouve des vestiges de traditions qui remontent aux mystères grecs et aux rites dionysiens. Aujourd'hui le tarentisme s'est éteint, victime d'abord des Lumières, puis de l'Eglise, et enfin de l'avènement de la modernité dans le monde paysan.

Aujourd'hui, l'Ensemble Accordone rejoue ces airs sur des instruments baroques d'époque. Le tambour sur cadre est ici l'instrument essentiel.

Pour Guido Morini, directeur musical de l'ensemble, "Nous avons l'impression de regarder un monde que nous ne sommes plus à même de parfaitement comprendre mais dont les fragments de sons et de mémoire véhiculent une vérité qui nous touche au plus intime. Cette musique qui soulageait les maux des plus humbles paysans du Sud, est aussi un baume efficace contre le mal de vivre qui affecte l'homme contemporain."

Au programme :

- Anonyme / G. De Vittorio : Stornelli a voce sola (Chanson traditionnelle, Pouilles)
- Anonyme / G. De Vittorio : Sona a battenti (Danse traditionnelle, Pouilles)
- Anonyme : Como secnza la vita (Texte de Francesco Spinello - 15ème siècle)
- Anonyme / Claudio De Vittorio (1959) : ?Na via di rose (Chanson traditionnelle, Basilicate)
- Mauro Durante (1984) : Carataranta (Improvisation)
- Anonyme : Canto per Montevergine (Rituel napolitain)
- Anonyme / M.Beasley : Lu Passariello (Chanson traditionnelle, Pouilles)
- Anonyme / G. De Vittorio : Stu pettu è fattu cimbalu d'amuri (Chanson traditionelle, Pouilles)
- Marco Beasley (1957) : Tarantella Primma, Siconna e Terza (d'après un texte napolitain)
- Anonyme / G. De Vittorio : Fronni d'alia (Chanson traditionnelle, Pouilles)
- Anonyme : La Carpinese (Chanson traditionnelle, Pouilles)
- Anonyme : Sona Carmagnola (Chanson militaire, Calabre)
- Anonyme / G. De Vittorio : Canto dei carrettieri (Chanson traditionnelle, Calabre)

Marco Beasley et Guido Morini ont fondé Accordone en 1984, animés par leur passion commune pour à la fois l'approche musicologique de l'interprétation et la musique vocale italienne, de la Renaissance au début du 18ème siècle.
                                    

Sunday, August 29, 2010

Johannes Brahms "Abendständchen"


1. Strophe

Hör es klagt die Flöte wieder

und die kühlen Brunnen rauschen,

golden wehn die Töne nieder,

stille, stille, lass uns lauschen!



2. Strophe

Holdes Bitten, mild Verlangen,

wie es süß zum Herzen spricht!

Durch die Nacht die mich umfangen,

blickt zu mir der Töne Licht.



Monday, July 19, 2010

Thursday, July 15, 2010

Thursday, July 8, 2010

Tuesday, July 6, 2010

Thursday, July 1, 2010

Tuesday, June 29, 2010

Saturday, June 19, 2010

''BLUE LADY'' A LA MAISON DE LA DANSE DE LYON

Blue Lady, solo mythique de Carolyn Carlson créé en 1983, a laissé des images inoubliables dans le monde entier. Créé dans le cadre de la Fenice de Venise, c'est un jalon dans la carrière de celle qui est devenue une figure marquante de la nouvelle danse française.

Blue Lady Revisited, c'est une histoire de transmission : le coup de maître de la Carlson aura été de confier spécifiquement son solo à Tero Saarinen -un événement inoubliable de la Biennale en 2008. Profondément liés par un regard artistique commun, la même esthétique, leurs origines finlandaises, Carolyn et Tero se répondent comme le yin et le yang.

Ce n'est pas un hasard et c'est avec beaucoup d'émotions que la Maison de la Danse de Lyon ressuscite, à l'occasion de ses 30 ans, cette ?uvre inoubliable.

"Saarinen retrempe la chorégraphie dans une modernité salutaire. Chacun de ses gestes, chacun de ses doigts, chaque parcelle de son corps est habité par Blue Lady. Et grâce à lui, cette quête poétique sur les âges et les humeurs d'une femme, devient une magistrale et bouleversante réflexion sur le métier de danseur." Ariane Bavelier, Le Figaro

Friday, June 18, 2010

JOHANN SEBASTIAN BACH CANTATA BWM 63 ;;CHRISTEN AETZET DIESEN TAG''

Johann Sebastian Bach’s cantata BWV 63, “Christen, ätzet diesen Tag,” was composed for an initial performance on Christmas Day 1714 or 1715. Here a 1995 performance by the New London Consort (Catherine Bott, soprano; Christopher Robson, controtenore; Andrew King, tenore; Paul Agnew, tenore; Michael George basso) under the direction of Philip Pickett. An English translation of the text is available here, the German original, probably by Johann Michael Heineccius, is available here


Advent Concert

Thursday, June 17, 2010

''RIU RIU CHIU''

Listen to the traditional Castellian Villancico “Riu riu chiu,” traditionally sung on Christmas Eve, in a setting by Mateo Flecha el Viejo from about 1550, performed here by Kalenda Maya, a Norwegian group specializing in music of the Middle Ages and Renaissance.



http://harpers.org/archive/2008/12/hbc-90004065

BACH ''Herz und Mund und Tat und Leben ''

Tuesday, June 15, 2010

Musik: Carl Friedrich Zelter (1758-1832) Text: Johann Wolfgang Goethe (1749-1832)

O gib, vom weichen Pfühle*,
träumend, ein halb Gehör!
Bei meinem Saitenspiele
schlafe! was willst du mehr?


http://zelos.zeit.de/kultur/musik/2010-05/o-gib-vom-weichen-pfuehle.mp3