Sunday, February 28, 2010

BERLINER BAROCK SOLISTEN - SANDRINE PIAU, BERNARD FINCK, B. FORCK

L'ensemble des Berliner Barock Solisten comprend essentiellement des membres de la Philharmonie de Berlin, auxquels se joignent des musiciens spécialisés dans la musique ancienne. Leur propos : une interprétation fidèle du répertoire sur des instruments d'époque, mais aussi la redécouverte de partitions méconnues.

Les Berliner Philharmoniker ont eu l'occasion d'être dirigés par des chefs spécialisés dans le baroque comme Nikolaus Harnoncourt, Philippe Herreweghe ou John Eliot Gardiner. L'enthousiasme qui en résulta pour le répertoire des XVIIème et XVIIIème siècles conduisit à la fondation des Berliner Barock Solisten en 1995. Les musiciens jouent sur des instruments anciens modernisés, avec des cordes en boyau et des archets différents selon les conventions d'interprétation propres à la période des oeuvres choisies.

Leur programme mêle des incontournables, comme le Stabat Mater de Pergolesi, et des pages un peu tombées dans l'oubli, comme le Concerto grosso de Francesco Durante. De lui, qui fut d'ailleurs le maître de Pergolèse, Rousseau disait dans son Dictionnaire de musique qu'il est « le plus grand Harmoniste de l'Italie, c'est-à-dire du monde ».

Au programme :
- Francesco Durante, Concerto grosso pour cordes n°1 en fa mineur
- Johann Adolf Hasse, Salve Regina
- Domenico Gallo, Suonate a quattro "La Follia"
- Giovanni Battista Pergolesi, Stabat Mater

Avec :
- Sandrine Piau, soprano
- Bernarda Fink, mezzo-sorano
- Bernhard Forck, violon et direction
Berliner Solisten..

DAVID FRAY JOUE MOZART


L' orchestre de Paris..

ANGHELA GEORGIOU ''HABANERA''


BARCAROLLA


Thursday, February 25, 2010

MOMIX

Wednesday, February 24, 2010

Video du 2eme mvt concerto dante

J.P.RAMEAU


Jean-Philippe Rameau (French pronunciation: [ʒɑ̃filip ʀaˈmo]) (September 25, 1683, Dijon – September 12, 1764) was one of the most important French composers and music theorists of the Baroque era.[1] He replaced Jean-Baptiste Lully as the dominant composer of French opera and is also considered the leading French composer for the harpsichord of his time, alongside François Couperin.[2]

Little is known about Rameau's early years, and it was not until the 1720s that he won fame as a major theorist of music with his Treatise on Harmony (1722). He was almost 50 before he embarked on the operatic career on which his reputation chiefly rests. His debut, Hippolyte et Aricie (1733), caused a great stir and was fiercely attacked for its revolutionary use of harmony by the supporters of Lully's style of music. Nevertheless, Rameau's pre-eminence in the field of French opera was soon acknowledged, and he was later attacked as an "establishment" composer by those who favoured Italian opera during the controversy known as the Querelle des Bouffons in the 1750s. Rameau's music had gone out of fashion by the end of the 18th century, and it was not until the 20th that serious efforts were made to revive it. Today, he enjoys renewed appreciation with performances and recordings of his music ever more frequent.



http://en.wikipedia.org/wiki/Georg_Philipp_Telemann

G.P.TELEMANN







http://www.festivalbaroque-pontoise.fr/archives/florilege_2005/6.MP3




Saturday, February 20, 2010

IL MONDO DE LA LUNA IN AMNH TRAILER


''Neal Goren, the founding artistic director of the enterprising Gotham Chamber Opera, after taking his nephew to the Hayden Planetarium in the American Museum of Natural History one day, thought it would be the perfect place to present a production of Haydn’s fanciful opera “Il Mondo Della Luna.”
read more..

MOZART

Mozart… well, I’m sure everybody already has lots of preconceptions about Mozart. He is the archetypal classical composer. People who don’t even listen to classical music except accidentally can recognize a Mozart piece. Everyone knows Eine Kleine Nachtmusik to the point of being completely and utterly sick of it.

read more..

Wednesday, February 17, 2010

Jennifer, au festival Anticodes du Théâtre National de Chaillot -ARTE



Présentées dans une cage de verre, ces Jennifer peuvent évoquer des clichés sur la femme-objet, la femme fantasmée, la femme mannequin, ou la prostituée d'Amsterdam ? Mais en fait, la critique sociale et féministe n'est pas le sujet principal. Plutôt présentée hors du temps, absorbées qu'elles sont dans leur étrange voyage coupé du réel, la présentation en objet d'art dans une galerie est avant tout un dispositif qui crée de la séparation. La vitrine s'assimile également à l'obstacle existant entre la salle et la scène de théâtre. L'obstacle raconte ici l'impossibilité de toucher l'oeuvre, alors que l'oeuvre, elle, peut nous toucher, commente en ce sens Sandra Amodio. Les Jennifer vivent dans un espace poétique et imaginaire, entièrement absorbées dans leur monde. Et c'est cette écoute imperméable aux bruits du monde réel et des spectateurs qui les fait nous regarder de près. Soudain, quelque chose se renverse : nous sommes curieusement restitués au réel..

Monday, February 15, 2010

Tibet, avec Yungchen Lhamo et Tenzin Gönpo

"Quand j'ai quitté le Tibet, dit Yungchen Lhamo, j'ai tout perdu, sauf ma voix ...".

Née dans un camp de travail près de Lhassa pendant l'occupation chinoise, à une époque où le chant tibétain avait été banni par la Révolution culturelle, elle reçut de sa grand-mère l'enseignement d'un art vocal religieux qu'elle emporta avec elle lors de sa dangereuse traversée de l'Himalaya, pour émigrer en Inde, où le dalaï-lama encourage son talent.

Sa voix nue évoque les traditionnels thèmes tibétains du pélerinage spirituel ou de l'harmonie avec la nature.

En première partie, Tenzin Gonpö (chants, danses et musiques nomades) est né en 1955 au sud du Tibet dans la région de Lhodrak, centre historique d'échanges culturels entre le Tibet et l'Inde. Réfugié au Darjeeling dès l'âge de 5 ans, il est formé à l?école du Tibetan Institute of Performing Art T.I.P.A. fondé par le 14ème Dalaï Lama à Dharamsala, dans le nord de l'Inde. L?élève danseur devient chanteur puis musicien. Il participe au tournage de Sept ans au Tibet réalisé par Jean Jacques Annaud et est conseiller technique sur le doublage du film Kundun de Martin Scorsese. Tenzin Gönpo crée ses propres spectacles : véritable voyages musicaux qu'il adapte sous forme de lectures en langues européennes.
Il aura aussi collaboré comme danseur et chanteur avec la troupe du théâtre équestre Zingaro
Voir le Video ARTE-Cite de la musique..

Sunday, February 14, 2010

LIVE! VENUS ET EROS AU PURGATOIRE

Après avoir été le collaborateur de Jean-Pierre Vincent, Yves Beaunesne et Bruno Bayen et Nicolas Klotz, Philippe Ulysse crée le Bureau de l'Intervalle et signe ses propres spectacles : On n'est pas si tranquille d'après Pessoa ; Le Prologue du drame de la vie de Novarina et C'est comme du feu d'après Les Palmiers sauvages de Faulkner.

Vénus et Éros au purgatoire est l'histoire d'une famille, ou presque, Vénus et Éros pourraient ici être le couple Macbeth que l'on observe une fois que tout est fini. Ah! S'ils avaient pu prendre la place du roi sans le tuer!

Mais le tuer c'était entrer dans l'obscurité la plus noire, celle qui va briser, les rendre fous, ouvrir un désert, tordre leurs traits, les métamorphoser, les apeurer comme tous petits enfants débiles.

Macbeth est né dans un poème, il est peut être la source de poésie. Vénus et Éros au purgatoire pour savoir qui nous sommes, pour rêver d'immortalité!

DONIZETTI ''LA FIGLIA DI REGIMENTO''

Sunday, February 7, 2010

Thursday, February 4, 2010

Wednesday, February 3, 2010

BuanaTtitude, de Junior Bosila au Théâtre de Suresnes Jean Vilar

Le danseur, chorégraphe et breaker de haut vol se retourne sur son passé pour habiter ses racines zaïroises. En solo pour BuanaTtitude, il cogne ses images intimes contre celles de la réalité africaine. « Ma différence, je l'ai épousée pour le meilleur et pour le pire. Le pire, c'est quand on voudrait me faire croire que j'aurais mieux fait d?être comme tout le monde. » C'est dit, c'est clair.

BuanaTtitude est une commande du festival Hoptimum (création au Café-Danses à Savignyle-Temple et en République démocratique du Congo). Production Compagnies Wanted Posse et Hamalian's. Coproduction Act'art'Hoptimum, Théâtre de Corbeil-Essonne. Avec le soutien du conseil général de Seine-et-Marne et le théâtre national l'Agora / Evry.


TERIREM: BYZANTINE MUSIC

Monday, February 1, 2010

Switching to Classical Music is like Switching From Windows to Linux


''This just might be the geekiest thing I have written, but what do you expect? I’m a physics graduate student. I’ve gone through both of these conversions myself, and realized that there are some interesting similarities between the two, and that the kind of people willing to do the geeky one are probably pretty well suited to doing the musical one. So here we go:

It’s a deceptively different experience

Both situations involve switching to something which, on the surface, doesn’t seem too different from what you are used to, whereas in fact, both are radically different. For example, many people think of classical as basically long-winded and unstructured, especially compared to non-classical stuff. What you don’t realize until you’re well entrenched is that most classical pieces are structured around one of a few basic, but somewhat complex, underlying structures: sonata form, rondo form, etc. Identifying and understanding these forms is geek heaven. In a similar fashion, people new to Linux get a load of the tarted up window managers and see it as basically a free, slightly different looking, version of Windows. Of course, you find out quite quickly that that is just the very tiniest tip of the command-line based iceberg..''

read more..