Tuesday, April 27, 2010

Monday, April 26, 2010

ROSSINI ''TANCRENDI'' COLIN LEE-A.KURZAK

With Colin Lee as Argirio, Aleksandra Kurzak as Amenaide, Vivica Genaux as Tancredi, Konstantin Wolf as Orbazzano, Liora Grodnikaite as Isaura and Ruby Hughes as Roggiero
Director: Stephen Lawless; Conductor: René Jacobs
Orchestre des Champs-Elysées
New production of the Theater an der Wien

Sunday, April 25, 2010

Le Philharmonique de Radio France et Roger Muraro interprètent Ravel et Moussorgski

Physiquement, le pianiste français Roger Muraro est à l'opposé de Maurice Ravel. Le premier est immense, par son talent, par sa taille. On ne sait jamais qui de lui ou du piano enveloppe l'autre. Doté d'une technique éblouissante dont le public russe est friand, c'est le son de Roger Muraro qui est enveloppant, son toucher, au-delà de l'oeuvre. À l'opposé, Maurice Ravel fut exempté de service militaire. Motif : trop petit et trop léger de... 2 kilos.

Entre eux, le concerto en Sol, composé il y a 80 ans, véritable chant du cygne du compositeur atteint d'une maladie neurologique qui le confrontera au silence. Cet essentialisme de la pensée musicale à la fin de la vie du compositeur, Roger Muraro s'en empare non sans brio mais avec le même sens de la minutie qui fit surnommer Ravel le « compositeur horloger ». Ravel pesait chaque note, il composait lentement. Roger Muraro pèse chaque intention, cachée derrière les inflexions.

Mais Ravel avance parfois masqué. Derrière les apparats du jazz ou de l'ironie, il fut avant tout un immense coloriste. L'exotisme ibérique, de mise à Paris depuis le début du XXème siècle (Falla, Albeniz, Granados), fut utilisé par le compositeur au profit d'un langage résolument nouveau que Ravel incarne très jeune. Pour preuve, la rhapsodie espagnole de 1907 marque sa première grande oeuvre pour orchestre seul. Une vingtaine d'années plus tard, le basque de Ciboure, à moitié espagnol, sublime à l'orchestre les tableaux d?une exposition de Moussorgski. Ravel fut un authentique original, un dandy insoupçonné pour qui passerait à côté, un peu comme Roger Muraro. Sous la haute complicité Myung-Whun Chung à la tête de l'orchestre Philharmonique de Radio France, quand deux originaux se rencontrent et dialoguent, que se passe-t-il ? Quelque chose, car quelque chose se passera...

Au programme :

Maurice Ravel
- Rhapsodie espagnole
- Concerto pour piano et orchestre en sol

Jean-Jacques di Tucci
- Ouverture pour une exposition (Commande de Radio France)

Modeste Moussorgski / Maurice Ravel
- Les tableaux d'une exposition

CECILIA BARTOLLI HAENDEL ''LASCIA LA SPINA''

JOSHUA BELL TODAY IN ATHENS GREECE

http://bolstablog.files.wordpress.com/2009/01/joshua-bell.jpg

Friday, April 23, 2010

Wednesday, April 14, 2010

FRANÇOISE TOULLEC / QUINTET LA BANQUISE

Le projet musical de « la banquise » est né de la lecture des Rêves arctiques de Barry Lopez. Les territoires du pôle Nord se sont révélé être de fabuleuses sources d'inspiration et ont été générateurs d'espaces imaginaires au sein de l?orchestre. S'est développé alors tout un univers de correspondances ou contradictions entre la littérature, les sons réels ou fictifs de la banquise, l'écriture musicale et le jeu des musiciens. Entre paradoxe et continuité conceptuelle, la banquise dérive et se reforme de façon nouvelle, parfois inattendue, avec ses zones de fractures et d'enchevêtrements, avec d'autres territoires du son et d'autres récits.
À l'image des glaces mobiles, les compositions musicales s'inscrivent dans le champ de l'improvisation totale.

Discographie du quintet, production MusiSeine, distr. Musea
Histoire d'Onk, 1994
La banquise en été, 2000
El(LE), 2009
Françoise Toullec : piano, composition / Louis Michel Marion : contrebasse / Claudia Solal : voix / Antoine Arlot : sax alto, électroacoustique / Michel Deltruc batterie
http://liveweb.arte.tv/fr/video/FRANcOISE_TOULLEC___QUINTET_LA_BANQUISE/

WALTRAUDE MEIER TRISTAN UND ISOLDE

HOROVITZ : MOZART IN C MAJOR

http://www.youtube.com/watch?v=gv2oM5DE1Mk

Monday, April 12, 2010

Saturday, April 10, 2010

Fuenteovejuna, Ballet d'Antonio Gades

  • Artistes : Danseurs : Maite Chico, Carolina Pozuelo, Lucia Sanjuan, Maria Dolores Sabariego, Vanesa Vento, Maria Nadal, Virginia Dominguez, Luisa Serrano, Claudine Ibarra, Miguel Lara, Elias Morales, Antonio Ortega, Jairo Rodriguez, Alberto Ferrero, David Martin, Angel Bleda, Jonathan Guijarro
    Chanteuse : La Bronce
    Chanteurs : Alfredo Tejada, Joni Cortes, Gabriel Cortes, Enrique Pantoja
  • Réalisateur : Charles Picq
  • Mise en scène : Antonio Gades
  • Ecriture / Compositeurs : Antonio Gades inspiré de l'oeuvre de Lope de Vega Fuenteovejuna
  • Cadreurs : Charles Picq, Gérard Sergent, Luc Riolon, Alain Hébert, Yves Delescluse
  • Son : Bruno Rocher
  • Production : 24 images - Les films du présent
  •  Production du spectacle : Tamiru Producciones Artisticas, SL

Description

Une histoire d'amour, de violence, d'oppression, située au XVème siècle dans un village de la province de Cordoue. Une chorégraphie qui mêle avec flamboyance flamenco, école bolera et danses espagnoles et met en scène avec justesse et force 29 danseurs, chanteurs et guitaristes.
http://liveweb.arte.tv/fr/video/Fuenteovejuna__Ballet_d_Antonio_Gades_inspire_de_l_oeuvre_de_Lope_de_Vega_Fuenteovejuna/

Wednesday, April 7, 2010

LAUDATE DOMINUM

Laudate Dominum omnes gentes;
Laudate eum, omnes populi.
Quoniam confirmata est
Super nos misericordia ejus,
Et veritas Domini manet in aeternum.
Gloria Patri et Filio et Spiritui Sancto.
Sicut erat in principio, et nunc, et semper.
Et in saecula saeculorum. Amen.

ANNA CATARINA ANTONACCI : LA HABANERA

Sunday, April 4, 2010

Saturday, April 3, 2010